Présentation

Concours

Recommander

La Bonne Nouvelle

" Mon peuple est détruit , parce qu'il lui manque la connaissance... " ( Osée 4/6 )

"Travaillez , non pour la nourriture qui périt , mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle , et que le Fils de l'homme vous donnera ; car c'est lui que le Père , que Dieu a marqué de son sceau "

( Jean 6/27 ).

Ce blog  est destiné à contribuer à ce but de se fortifier dans la Parole du Seigneur . N'hésitez pas à revenir et si besoin , l'ajouter à vos favoris .Pour être prévenu de la parution des articles , inscrivez-vous à la newsletter (confidentialité de votre e-mail en dehors de cet envoi de O-B ).
Si vous souhaitez encourager ce blog et ses liens , donnez votre opinion dans " Vos commentaires " ci-dessous .

Que Dieu vous bénisse richement .

LA PORTE ETROITE

La porte étroite




Certains disent que tous les chemins mènent à Rome . D'autres prétendent que toutes les religions conduisent à Dieu.
La Bible , Parole inspirée , ne tient pas le même langage.

" Entrez par la porte étroite . Car large est la porte , spacieux est le chemin qui mènent à la perdition , et il y en a beaucoup qui entrent par là "

. C'est l'affirmation du Seigneur lui-même , relatée dans l'Evangile de Matthieu chapitre 7 verset 13 . Qui peut donc être sauvé ?

La porte étroite , c'est Jésus-Christ , le Fils de Dieu , par laquelle les êtres humains entrent pour le salut de leur âme . Il a payé le prix de nos péchés sur la Croix .

Ami lecteur , si ce n'est pas encore fait ,  approchez-vous de lui , dans la repentance , dans la foi dans son oeuvre et acceptez-le comme votre sauveur personnel .

 Par la nouvelle naissance , il vous communique sa vie , en transformant votre mentalité , vos sentiments , votre conduite . Il vous introduit en nouveauté de vie . Vous devenez une nouvelle créature.


Vous qui ne lui appartenez pas encore ; tournez-vous vers lui afin d'intégrer son corps ( il est la tête de l'Eglise , ceux qui sont en lui , sont les membres ) et de paraître avec lui dans la gloire pour l'éternité.

Celui qui ne lui appartient pas , aussi bonne soit sa religion , connaîtra la seconde mort ( la condamnation ) et une ruine éternelle loin de la face de Dieu .

Ne vous nourrissez pas d'illusions !

" Choisis la vie afin que tu vives ... "
 
( Deutéronome 30/19 )

Réunions publiques à Rouen. .



English translation : Here



Site Meter Guad'Annuaire de sites chrétiens http://www.boosterblog.com annuaire gratuit http://marcojean76.blogtrafic.com Votez pour ce site au Weborama href="http://www.weboscope.com">Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement
W3 Directory
the World Wide Web Directory
Annuaires-du-web

Annuaire de blog et journal intime du monde Entrez dans TopSites et votez pour mon site!!!


UNE BONNE NOUVELLE POUR VOUS

 Voici les fêtes, avec leurs lumières, leurs réjouissances, leurs cadeaux, leurs vacances. Mais ce n'est pas la fête pour tous ! Il y a ceux qui sont malades, qui pleurent la mort d'un être cher, ou vivent le drame d'un foyer brisé; il y a la récession, le chômage, les licenciements, l'avenir avec son cortège angoissant d'incertitudes.

 La vraie fête


Combien de personnes vont s'amuser et rire pour oublier leur désespoir, leurs détresses? Que de réjouissances qui ne laisseront rien dans les cœurs! A peine restera-t-il quelque chose dans l'estomac ! A des degrés divers, nous nous sentons concernés ou interpellés par ce tableau réaliste. Pourtant, une parole fut donnée à l'humanité pour son premier Noël : "Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie". Quel langage étrange pour le monde d'alors, opprimé par les légions romaines, vivant des temps troublés et subissant toutes sortes de pressions et d'injustices! Une bonne nouvelle? Oui, la naissance d'un enfant ! Ce bébé de Bethléhem sans fortune, de famille très humble, né dans une étable, Jésus, voilà la bonne nouvelle ! Il marchera sur la terre des hommes, "allant de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui sont sous l'empire du diable" II vient affranchir l'homme de l'esclavage le plus puissant: le péché. Il vient avec force détruire les chaînes de notre esprit, purifier notre conscience, pardonner à notre cœur. Le péché n'a plus de pouvoir sur celui qui connaît réellement Jésus. Il n'y a pas de message plus beau et plus puissant !

Paul Ettori

Coin des jeunes

Lundi 20 février 2006 1 20 /02 /Fév /2006 10:38
Sois pas vénère ( énervé ) !



On  l'a bien compris, c'est du verlan.

Au fait, es-tu "vénère" ?... un peu "énervé" ? Un spécialiste de la jeunesse disait, non sans humour, pour décrire l'adolescence : "Vous avez semé un enfant, vous récoltez une bombe". C'est vrai pour la plupart ; cette période n'est de tout repos ni pour les parents ni pour les jeunes. Il ajoutait : "Savez-vous si vous abritez un ado sous votre toit ? Connaissez-vous le test de la biscotte ? Alors, prenez une biscotte et mangez-la devant votre enfant.

- Il ne dit rien ? Il n'est pas encore ado.

- Il gronde : "Tu ne peux pas faire moins de bruit, ça m'énerve ?".

Alors, n'en doutez plus, désormais les hostilités sont ouvertes".

Où en es-tu ?

Ceci est un peu caricatural, j'en conviens, mais essaie, avec honnêteté, d'analyser ton comportement. As-tu une irrésistible et excessive envie de repousser, transgresser ou ignorer les limites ? Adoptes-tu volontairement des attitudes provocatrices à l'égard de tout ce qui représente à tes yeux une autorité ? T'enfermes-tu dans ta tanière te murant dans ton silence et te coupant de ton entourage le plus proche ? Te laisses-tu harponner par les marques qui rivalisent de combines séductrices pour t'inciter à acheter, consommer et exiger au-delà de tes moyens ? Formes-tu avec tes amis une tribu à part entière avec ses rites, son langage, son code de conduite, tous ses signes d'appartenance et de reconnaissance que les adultes, non initiés (ce que sont pratiquement tous les parents), ne peuvent que difficilement comprendre ? Oscilles-tu entre la dépression et la surexcitation, la torpeur et la passion, le désir intense d'autonomie et sous la nécessaire dépendance de tes parents ? Ainsi, tu es souvent déstabilisé par tous les changements physiologiques et physiques qui te rendent agressif et irritable. Tu es en proie à un orage intérieur de pulsions qu'il ne t'est pas facile à dominer.
Avoue que tout cela donne bien des sueurs froides à toi et à tes proches.

Une boussole dans la tempête

Surtout ne reste pas replié sur toi-même, mais parle à ce Dieu merveilleux qui te connaît par cœur, qui sait ce que tu ressens et qui n'est nullement indifférent à ta situation. C'est grâce à lui que tu vas trouver ta véritable identité. Tu vis actuellement dans ce qu'on appelle la génération de "la casse" où tout est prétexte pour te dévaloriser, te dire que tu es nul et moche. On te pousse à te sous-estimer, à éprouver des sentiments d'incompétence, à te comparer aux autres d'une manière désavantageuse pour toi, à te sentir démuni face aux exigences et aux difficultés de la vie. Combien de jeunes sont "cassés" pour toutes ces rai- I sons. Ils n'arrivent pas à se "trouver" et sont au bord du suicide.  C'est pourquoi, plus que jamais  l'Ecriture te dit : "Ne vous coulez  pas simplement dans le moule de  tout le monde. Ne conformez pas  votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui conduit à une réelle maturité" (Romains 12/2, transcription Kuen).

Jésus a la capacité de remettre à l'endroit ce qui est à l'envers dans ta façon de vivre, de penser, de réagir et de faire. Sois par lui et en lui une nouvelle créature (2 Corinthiens 5/17). Tu n'as rien à gagner en te creusant des citernes crevassées qui ne retiennent pas l'eau ; Jésus est la véritable source d'eau vive dont tu as besoin (cf. Jérémie 2/13). Le passage délicat de ton adolescence revêtira alors une toute autre dimension. Ne sois plus "vénère", mais trouve en lui le repos et la vraie vie.

Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Samedi 11 février 2006 6 11 /02 /Fév /2006 11:08

La première Epitre de Jean
Eprouvez les esprits !




1 Jean 4/1 : "Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit ; mais éprouvez les esprits pour savoir s'ils sont de Dieu."


Dès que les Ecritures furent au complet, après que le Nouveau Testament ait été ajouté à l'Ancien, elles furent la seule et suffisante pierre de touche pour éprouver tout enseignement oral ou écrit.

Actuellement, toute prétention à l'autorité divine doit être soumise à l'épreuve des Ecritures qui, comme elles en témoignent elles-mêmes, ont leur origine en Dieu (2 Timothée 3/16-17). Galates 1/8-9 : "Mais si nous-mêmes ou si un ange du ciel vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit ana-thème ! Nous vous l'avons dit précédemment, et je le répète maintenant : si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème !" Ainsi, il est évident qu'aucune nouvelle révélation ne doit y être ajoutée : ni les préceptes des Eglises ni ceux de la conscience ne peuvent être des guides sûrs quant à la vérité divine ni quant à la volonté de Dieu.

•  Nous ne devons jamais confondre notre volonté propre avec celle de Dieu.

• Nous    ne    pouvons     jamais adopter   aucune   doctrine   qui ajoute ou retranche quoi que ce soit à la Parole de Dieu (Deutéronome    4/2,    12/32 ;    Proverbe 30/5-6 ; Jérémie 23/28 : Apocalypse 22/18-19).

"Car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Les faux prophètes mentionnés ici comprennent les antichrists mentionnés en 2/8 comme étant déjà parus. Des avertissements similaires nous sont donnés par te Seigneur lui-même (Matthieu 24/4-5, 23-24) et par d'autres apôtres (Actes 20/29-30 ; 1 Corinthiens 12/3 ; 1 Timothée 4/1 : 2 Timothée 3/13, 4/3-4).

Les faux docteurs peuvent ne pas professer la foi chrétienne ; mais lorsqu'ils le font, ils sont d'autant plus dangereux. Il est donc nécessaire d'être en garde contre toute doctrine étrangère. Les termes "sont venus" ou "sont sortis", "du" ou "dans" le monde suggèrent l'idée qu'ils sont chargés d'une mission de la part des puissances spirituelles des ténèbres (Ephésiens 2/2 ; 6/12), dont le but est de tromper les hommes.

Ils sont sortis dans le monde, poussés par l'esprit de mensonge qui les anime et ils répandent leurs erreurs.

Nous devons nous rappeler aussi que l'ensemble du monde gît sous la puissance du malin (1 Jean 5/19).

Le but des esprits mauvais est de maintenir par cette activité de leurs agents "humains", les incrédules dans leur état d'aliénation de Dieu et d'égarer les croyants.

Il semble n'y avoir jamais eu d'époque où cet avertissement et cette précaution aient été plus nécessaires qu'aujourd'hui ! Les faux docteurs abondent en effet partout : ils ont même envahi les écoles de théologie et certaines Assemblées chrétiennes...

Il n'y a jamais eu autant d'hommes qui se présentent à nous "en habits de brebis", mais qui, au-dedans, sont "des loups ravisseurs" (Matthieu 7/15).

Une abondante littérature se répand de plus en plus qui multiplie ses assauts contre la Parole de Dieu et menace de son poison subtil et mortel tous ceux qui manquent de vigilance.

Dans l'immense confusion qui règne actuellement dans le domaine spirituel, nous devons être attentifs à ne pas nous laisser séduire et à exercer toute notre vigilance pour discerner la vérité de l'erreur.

Michel Pelletier
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Lundi 30 janvier 2006 1 30 /01 /Jan /2006 17:38
Lâcher la corde





Sous   forme   de   parabole,   mon   oncle   aimait   à   raconter l'histoire suivante. Un alpiniste entreprit de réaliser son rêve d'escalader une très haute montagne, voulant toute la gloire pour lui. Il décida d'y aller seul. Les heures passaient très vite et l'obscurité le surprit. N'ayant pas le nécessaire pour camper, il décida de poursuivre son escalade.
L'obscurité intense l'empêchait de voir son chemin. Les nuages cachaient la lune et les étoiles. Il arrivait presque au sommet quand l'inévitable se produisit. Il perdit pied et sa chute le précipita dans l'abîme. Il eut à peine le temps de voir passer quelques taches obscures et se sentit avalé par le vide. Les principaux événements de sa vie défilèrent tout aussi vite devant ses yeux. Il voyait la mort approcher lorsqu'un violent coup faillit lui ouvrir le ventre. Il venait d'arriver au bout de la corde dont il avait fixé une extrémité dans le rocher... et l'ancrage avait heureusement résisté. Il reprit son souffle et se rendit compte qu'il était là, suspendu dans la noirceur et le silence absolus.

Sauve-moi Seigneur !

Dans   son   désespoir,   il   cria : "Mon Dieu, viens à mon aide !" Subitement,   une  voix  grave  et profonde fendit le silence : "- Que veux-tu que je fasse ?
- Sauve-moi mon Dieu !
- Crois-tu que je puisse te sauver ?
- Certainement Seigneur !
- Dans ce cas coupe la corde qui te retient".

Il y eut un moment d'hésitation et l'homme s'accrocha encore plus désespérément à sa corde. L'équipe de sauvetage raconte que le lendemain ils trouvèrent l'alpiniste mort. Le froid l'avait envahi et dans ses mains durcies, il tenait désespérément sa corde... à seulement deux mètres du sol ! Et toi, aurais-tu coupé la corde ? Dans la vie, nous avons à prendre des décisions qui mettent notre foi à l'épreuve.
 Et toi, toi qui comptes tant sur tes cordes, accepterais-tu de les couper ?

Coupe la corde de la crainte

II y a tant de jeunes qui sont d'un côté attirés par Jésus mais d'un autre, ils ne parviennent pas à se détacher de certaines choses du monde exerçant sur eux une telle fascination qu'ils ne prennent finalement jamais résolument position pour l'Evangile. Es-tu dans ce cas ? Tu n'es pas loin de la conversion et pourtant, tu te cramponnes à ta corde malgré les nombreux appels d'amour que t'a lancés le Seigneur. Tu as peur de t'engager. Tu crains les réactions de ceux de ta classe et celles de tes amis inconvertis. "Que vont-ils penser de moi ? Ils vont me laisser tomber. Ils vont penser que je suis tombé sur la tête et que je me suis fait embobiner par une secte." Et puis, tu te tritures le cœur en te demandant si tu vas tenir le coup. "Si c'est pour chuter spirituellement, il vaut mieux attendre quelques années", raisonnes-tu. Pourquoi ne pas faire confiance au Seigneur ? Fais tous les jours cette prière d'Esaïe : "Le Seigneur nous tient par la main et nous dit : Ne crains pas, je suis avec toi". Crois-tu qu'il te laissera tomber ?
As-tu pensé que, comme l'alpiniste de notre histoire, le froid glacial des raisonnements et des plaisirs de ce monde pourrait bien t'envahir, produisant ainsi la mort des valeurs évangéliques que tu as reçues ? Quelqu'un a dit : "La route de demain mène à la ville de jamais". Ne te laisse pas induire en erreur. Donne le plus vite possible ta vie à lésus. Coupe la corde qui te retient en dehors du salut.

Coupe la corde des faux raisonnements

D'autres pensent qu'embrasser la foi chrétienne signifie pour eux renoncer à tout, même à leur âge. "Jeune et chrétien, se disent-ils, sont deux mots qui ne vont pas ensemble". Ils affichent alors un air grave et sont considérés comme des gens "coincés" par leur génération. Or, c'est justement en ayant la foi que tu vas pouvoir profiter à fond de ta jeunesse. Tu t'épargneras bien des blessures que le péché provoque chez la plupart des jeunes gens d'aujourd'hui, parce qu'ils n'ont pas adopté les principes sécurisants et épanouissants de la Parole de Dieu. Pour être "branché", faut-il absolument entrer dans le moule de monsieur tout le monde ? La Bible dit : "Le juste a de l'assurance comme un jeune lion". Etre aujourd'hui en 2005 un jeune chrétien rempli du Saint-Esprit, épanoui, plein de vie, donnant à ceux qui l'entourent l'envie d'avoir la foi, c'est bien le défi que tu es appelé à relever.

Pourquoi pas toi ? Coupe toutes les cordes qui font mourir ta jeunesse et jette-toi dans les bras de Jésus.

Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Lundi 30 janvier 2006 1 30 /01 /Jan /2006 17:17
Faire ce que Dieu veut






La foi sans ossature

Sais-tu ce qui est le plus important pour toi après l'expérience de ta conversion ? C'est de connaître quelle est la volonté de Dieu pour ta vie, qu'il s'agisse des petites choses comme des plus grandes. Bien des gens prétendent croire en Dieu mais leur mode de vie, leurs priorités, leur comportement prouvent en réalité qu'ils ne connaissent pas la volonté de Dieu à leur égard. Selon l'Ecriture, croire en Jésus-Christ implique nécessairement de faire sa volonté. En dehors de ce principe capital, la foi n'a aucune consistance et ne saurait en aucun cas satisfaire le Seigneur. Accomplir ce que Dieu veut, voilà l'ossature de la foi biblique. Ainsi, Paul priait ardemment pour que les croyants soient remplis de la connaissance de la volonté divine en toute sagesse et intelligence spirituelle (Colossiens 1/9-10). "Ne soyez pas stupides mais comprenez bien la volonté du Seigneur" (Ephésiens 5/17).

Les dangers de notre propre volonté

On est bien d'accord, voici le raisonnement dont se prévalent la plupart des jeunes aujourd'hui : "Ce que je veux, comme je le veux, où je veux, quand je veux et avec oui je veux", ne doit plus être le tien. De prime abord, cette pensée généralisée dans la jeune génération semble offrir des perspectives de liberté incroyables mais en définitive elle n'aboutit qu'à une forme d'esclavage. Chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui enseigne la Bible. Combien de jeunes se sont fourvoyés, enlisés dans leur "pseudo-liberté" au travers de laquelle ils ont renversé toutes les barrières de sécurité, pour finir par tomber dans le désespoir. Quand un jeune dit : "Je fais ce qui me plaît, quand ça me plaît" n'est-ce pas l'expression de son égoïsme exacerbé, n'hésitant pas. pour satisfaire ses désirs les plus fous, à casser les relations les plus précieuses, telles celles tissées avec les parents ou même avec le Seigneur ?

Les avantages à faire la volonté de Dieu

Sache que Dieu est pour toi (Psaume 56/10) et qu'il recherchera toujours ton bien, même si tu ne comprends pas toujours pourquoi il te fait passer par tel ou tel chemin. Ne te précipite pas dans les décisions que tu as à prendre. Veille à ce que, dans tes directions que tu donnes à ta vie, tu ne te laisses pas dépasser partes sentiments. Que de voies insensées ont été choisies sous le coup d'une forte émotion ! Garde-toi de prendre ta volonté pour celle de Dieu ! Toutes choses doivent être réellement pesées devant le Seigneur dans la prière et avec sa Parole. Entoure-toi de bons conseillers. Ton Père qui est dans les cieux te révélera le chemin que tu dois suivre, il aura les regards sur toi, n'en doute jamais (Psaume 32/8). Demeure dans la patience et la paix et ne te laisse pas déstabiliser par les circonstances, quand celles-ci vont à rencontre de ce que tu attendais.

Retiens maintenant ces trois points :

•  Premièrement,  en faisant  la volonté  de   Dieu,  tu   lui   seras toujours   agréable   (Colossiens 1/9-10).   N'est-ce   pas   là   une grande satisfaction pour l'enfant de Dieu ?

•  Deuxièmement, tu seras armé pour résister aux attaques du diable et à ses tentations. Sortir du plan de Dieu rend le croyant plus vulnérable face à l'adversaire.

•  Et enfin, désirer avant toute chose faire ce que Dieu veut sera pour  toi   une  véritable  source d'épanouissement. Plus tu seras près de Jésus, plus tu seras libre et épanoui. L'inverse te rendra malheureux et te conduira vers le désespoir. Courage ! sa volonté est bonne, agréable et parfaite (Romains 12/2).

Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 janvier 2006 4 26 /01 /Jan /2006 15:35
Plus de repères !



Au secours ! on n'a plus de repères!"

Il me semble entendre ce cri venant de la plupart des jeunes de notre nation. Les statistiques sont éloquentes : selon l'IN-SERM, huit cents jeunes français meurent chaque année par suicide et 30 % des ados ont des idées suicidaires. Les jeunes boivent, fument et ont des relations sexuelles de plus en plus tôt et la moitié des 15-19 ans a déjà pris du cannabis. "* "Aujourd'hui, disait un père désabusé, je ne contrôle plus mes enfants, on vit dans un déséquilibre permanent. Comment peuvent-ils coucher avec quelqu'un comme ça, se droguer tant et plus, passer leur vie au téléphone sans jamais se sentir concernés par les tâches qu'exigé la vie en famille ?"
Indéniablement, le malaise est bien réel. 'Tout a basculé, raconte une maman, quand Alex a eu 16 ans. Il est devenu tout à coup insolent avec les profs, il séchait les cours ou passait de longs moments prostré dans sa chambre. Avec deux copains, il s'est mis à fumer du hasch. Il disait qu'il n'était bon à rien, qu'il voulait mourir. Une fois, je l'ai rattrapé alors qu'il enjambait la fenêtre.
Un jour, il a saisi mes poignets et m'a plaquée violemment contre le mur. Je tremblais, paralysée, désemparée." Sans nul doute, les jeunes ont besoin de retrouver des repères.

Les enfants "rois"

En plus de cette situation de détresse, les spécialistes de la jeunesse tirent la sonnette d'alarme en évoquant le problème des enfants rois. "Le jeune, disent-ils, est roi aujourd'hui, dans notre société occidentale : roi à l'école, où il consomme de l'apprentissage sans accepter d'être noté ou puni, roi dans la rue, où les marques rivalisent de combines séductrices pour l'inciter à acheter, consommer, exiger, roi surtout dans la famille, où ses parents, agenouillés dans une adoration perpétuelle, lui expliquent patiemment à 23 h 30, qu'il serait bon pour lui d'arrêter de téléphoner à cette heure-là et d'aller dormir".

Besoin de cadres et de modèles de référence

Quelqu'un a écrit : "Quand on ne vise que le bonheur immédiat de son enfant, on risque fort d'en faire un être malheureux et sans repères.

Si ses parents sont toujours allés au-devant de ses désirs pour les satisfaire dans l'instant, l'enfant ne comprendra pas que d'autres lui imposent leur volonté ou lui opposent leurs interdits. Il provoquera et harcèlera tous ceux qui peuplent ce royaume imaginaire où il agit en tyran que rien ne doit frustrer. Cette guerre perpétuelle avec le monde l'empêchera de canaliser son énergie pour se construire. Or, qu'atten-dent ces jeunes ? Que des adultes attentifs et responsables (qui ne craignent pas de paraître moins aimants) se dressent en face d'eux avec fermeté et bienveillance".

On oublie trop souvent que les adultes sont des exemples : ils doivent donner envie de vivre, être des modèles d'optimisme, de bien-être, de bonheur. Si le dialogue, la compréhension, la pédagogie sont comme autant de moyens d'harmoniser les relations entre adultes et jeunes, ils ne sont cependant pas encore suffisants. Réfléchissons aux besoins spirituels de chacun. N'est-ce pas là le paramètre qui manque cruellement aujourd'hui ? La Bible déclare : "Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent, travaillent en vain (...)" (Psaume 127/1). Les jeunes ont un esprit qu'il est nécessaire d'éveiller aux réalités spirituelles. "(...) Lève tes mains vers le Seigneur pour la vie de tes enfants qui meurent de faim aux coins de toutes les rues" (Lamentations de Jérémie 2/19).

Nos jeunes ont besoin, comme l'indique ce verset de la Bible, de nos prières et de la Parole de Dieu. Ils ont faim de quelque chose ; en réalité, ils ont faim de Dieu sans le savoir. Qui le leur dira ? Qui les enseignera ? Qui leur proposera de vivre les valeurs morales et spirituelles qui sont dans l'Evangile ?

Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 janvier 2006 4 26 /01 /Jan /2006 15:30
A toi d'être résolu !



Un Elie d'aujourd'hui



Le 8 avril 1945, peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, un pasteur célébrait un culte au camp de concentration de Flossenburg. Après la prédication, deux gardes vinrent se saisir de lui. Il savait ce que cela signifiait, aussi il prononça ces quelques paroles devant les détenus auxquels il venait de prêcher: "C'est la fin, mais pour moi, c'est le commencement de la vie." Le lendemain, il fut exécuté. Pourquoi ? Parce que ce chrétien engagé avait résolu de ne pas accepter, contrairement à la plupart des compatriotes de son époque qui l'avait malheureusement fait, la sinistre idéologie nazie. Il n'a pas fait taire sa conscience, pour plaire à ce système corrompu. Il n'était pas question pour lui de se soumettre au compromis, au point de renier sa foi. Voici donc un homme dont la détermination aurait plu au prophète Elie, car il n'a pas fléchi les genoux devant Baal et n'a pas cloché des deux côtés (1 Rois 18 et 19). C'est bien les commandements de l'Eternel qu'il a préféré suivre avec courage et fidélité.

Sois déterminé

;


As-tu pris de bonnes résolutions pour cette année scolaire ? Tu as décidé devant Dieu de ne pas te compromettre avec les idées du monde, de ne pas te laisser influencer par les inconvertis,
d'être sérieux au travail et d'affirmer ta foi quand le besoin s'en fera sentir. Or, Le Seigneur n'a pas été le seul à entendre ces déclarations. Satan, de son côté, a détecté ton désir d'engagement envers ton Dieu, aussi, ne pense pas qu'il te déroulera le tapis rouge pour te faciliter le chemin. Tu as déjà été ou seras bientôt confronté à lui. Il se présentera à toi sous la forme d'une tentation grossière ou subtile, son objectif étant de te faire fléchir les genoux devant lui en effritant ta capacité de résistance. Réussira-t-il à te faire oublier tes bonnes résolutions ? Il t'intimidera en plaçant à tes côtés des moqueurs qui tourneront ta foi en dérision. Il s'efforcera de te marginaliser en détournant de toi tes amis. Il y aura des moments où tout sera réuni pour que, oppressé par le découragement, tu risques de lui céder au point de faire des choses que ta conscience réprouverait.


Où puiser ton courage ?



C'est pourquoi, il te faut considérer la grande nuée de témoins qui t'a environné (Hébreux 12/1-2). Ces gens ont usé de cette sainte violence pour s'emparer du royaume (Matthieu 11/12). Ils ont manifesté beaucoup de détermination pour ne pas se laisser séduire et influencer par le monde.
Daniel et ses amis étaient de cette trempe. Le monde dans lequel tu vis n'est pas plus corrompu que celui dans lequel ils vivaient. Babylone était une ville de péché. On a voulu faire disparaître leur caractère de jeunes juifs pieux en les exposant à tous les plaisirs illicites que la cour du roi pouvait leur offrir. On a voulu faire d'eux de bons Babyloniens bien marqués, comme tous l'étaient alors, par le paganisme et l'idolâtrie. Quand il a fallu se prosterner devant la statue du roi, haute de trente mètres, tous se sont agenouillés, sauf ces jeunes juifs, car il refusèrent d'obtempérer. Alors ils sont restés debout à cause de leur foi placée dans le Dieu d'Israël. A certains égards, c'est plus facile de faire comme tout le monde, mais tu as fait un choix, le meilleur des choix, suivre Jésus-Christ. Cela signifie que désormais tu n'appartiens plus au monde et à son prince. Tu ne dépends plus d'eux. Ne les laisse pas prendre pied dans ton cœur. Aime Dieu de tout ton être ! Lui saura te combler, te protéger, te faire réussir, te relever. Ne dis pas que tu n'arriveras pas à tenir tes résolutions. Fais-lui tout simplement confiance. Il t'aime d'un amour éternel et c'est pourquoi il te conserve sa bonté (Jérémie 31/3).

Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 janvier 2006 4 26 /01 /Jan /2006 15:14
"La Jonasite"



Te souviens-tu du prophète Jonas à qui Dieu ordonne d'aller à Ninive pour faire entendre sa voix à ses habitants ? Que fait-il alors ? Il prend la direction opposée à celle que le Seigneur lui indique. Serais-tu, toi aussi, atteint de la "jonasite", cette maladie encore très répandue dont le symptôme est le refus systématique d'écouter ce qu'on nous dit. Le virus a pour mission de détruire avec beaucoup de détermination tous les bons conseils qui peuvent être donnés. Notre Jonas, bien contaminé, se dirige vers les quais, achète un billet et monte à bord d'un navire en partance pour Tarsis. Une tempête se lève, si forte que les matelots ont peur que leur embarcation n'aille se fracasser contre les récifs.

"Mais Jonas, où es-tu alors que les flots déchaînés menacent de faire chavirer le bateau ?" C'est vraiment curieux, il ne partage pas l'inquiétude des autres marins qui tentent le tout pour le tout pour sauver le navire.

"Mais que fais-tu là dans la cale à un moment pareil ? Non ! Jonas dis-moi que ce n'est pas vrai ! Mais... tu dors ! Tu es complètement à côté de tes chaussures, mon pauvre ! Tu ne comprends pas que ta vie et celle des matelots est en danger ! Réveille-toi Jonas, avant qu'il ne soit trop tard !"
Récapitulons

Jonas. plus entêté que jamais, veut fuir Dieu. Il met tout en œuvre pour sortir des plans divins. Or, quand on fuit le Seigneur, on s'expose à de nombreux dangers. Le drame c'est que le prophète ne semble pas s'en rendre compte. Aussi, inconscient de la tragédie que sa situation a provoquée, Jonas fait taire la voix de Dieu dans son cœur et plonge dans un sommeil coupable que même une tempête ne parvient pas à perturber.
En quoi cela me concerne-t-il ?

Ce récit nous amène à souligner ceci : il ne fait aucun doute que le Seigneur continue de nous aimer même si on lui tourne le dos. Il suscite alors des circonstances particulières pour faire entendre son appel et ramener ainsi le rebelle sur la bonne voie. Encore faut-il rester quelque peu sensible aux interpellations de Dieu, car plus on le fuit, moins on a de chance de l'entendre, comme si un sommeil profond, venant tout droit de l'enfer, anesthésiait notre conscience. Combien de tempêtes faudra-t-il pour enfin se réveiller et retrouver son bon sens spirituel ! Combien de jeunes filles, ayant abandonné le Seigneur se sont retrouvées enceintes sans avoir de mari, voyant ainsi tous leurs rêves s'évanouir en raison de leur attitude irréfléchie ! Que de désillusions, quand on prend le
risque de vivre en dehors du plan sécurisant du Seigneur. Combien de jeunes gens, ivres au volant de leur voiture, se tuent bêtement par accident ! Combien de vies touchent ainsi à leur terme avant même d'avoir réellement commencé ! "Car ce peuple est devenu insensible. Ils se sont bouchés les oreilles, ils ont fermé les yeux afin que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur intelligence ne comprenne pas et qu'ils ne se tournent pas vers moi pour que je les guérisse, dit Dieu" (Actes 28/27).

Réveille-toi !

Fort heureusement, l'histoire de Jonas se termine bien tout comme celle du fils prodigue. Ces deux personnages se sont enfin réveillés de leur sommeil. J'ai eu la joie d'entendre des témoignages bouleversants de jeunes qui, après un long temps de révolte et d'égarement, sont merveilleusement revenus au Seigneur. Les liens de la mort et les taureaux de Basan les avaient environnés, mais les prières adressées en leur faveur par les fidèles intercesseurs ont fini par ruiner les desseins destructeurs du diable. Les chaînes démoniaques de la révolte et de l'entêtement sont tombées et ces jeunes, revenus à leur bon sens, ont été libérés. Les voilà revenus à la vie ! A Dieu soit la gloire !


Daniel Bodolec
Site Meter
Par marcojean - Publié dans : Coin des jeunes
Voir les 0 commentaires

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

But de ce blog

AUTRES RUBRIQUES

Une vie après la mort
Le Christ incomparable
Edification
Le Juste de Dieu
Bible : Questions-Réponses
Pièges pour le chrétien
Parole d'exhortation
Témoignages pour Christ
messages 2005 ( 35 ).
etc...

 BLOG LA BONNE NOUVELLE



VIDEOS CHRETIENNES

LISTE DES ARTICLES
La bonne semence du jour
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés